Marie-Pierre Arthur - INFIDELES

Un bout de soleil est entré
Un rayon à travers les rideaux fermés
En silence, ils devaient se résigner
Le jour allait finir par les trouver
Des adieux aux allures d’au revoir
Chaque fois que les matins viennent les chercher
Ils aimeraient tellement oser y croire
Impossible alors de se laisser tomber
Mais chaque journée, passer le temps les yeux au ciel, en attendant
Qu’à la nuit tombée, impatients, les infidèles puissent enfin rêver
Les remords sont loin derrière
Quand le corps tourne le coeur tout à l’envers
Quand l’envie a peur de manquer d’air
Impossible alors de garder les idées claires
Quand la folie est plus forte que la peine
Impossible alors que la raison revienne
Mais chaque journée, passer le temps les yeux au ciel, en attendant
Qu'à la nuit tombée, impatients, les infidèles puissent enfin rêver

Lyrics licensed by LyricFind