S. Pri Noir - Celte

Han, ici mon pote la drogue est dure
C'est hasch', be-her, coke, procédures
Pour prendre de l'air faut prendre des thunes, putain
Monsieur Dupont a plus de chances que Monsieur Sall
Pour intégrer une succursale, l'environnement est toujours sale
Pire, on se rend compte que le temps passe
Mais la violence elle reste en place
J'vois plus de sang que le Tampax, mon pote
Parce qu'en bas du bloc ça défouraille
Y a pas qu'des ressœus qui avalent
J'en place une pour celles qui travaillent, baby
Parce que pour vivre il faut du pèze
Combien d'entre nous se sont dus-per'?
D'autres entre temps sont devenus pères, bah ouais
En attendant qu'la paix s'immisce
On est devenu des pessimistes, qui s'précipitent dans l'précipice, nigga

7, 7-5 degrés Fahrenheit
Qu'est-ce qui garantit l'mieux ta sécu', à part un nine?
Tu vois de plus en plus de corps entourés à la craie
De Fougères à la rue Marcadet
Faire de l'argent propre pour fuir une vie sale
Soldats parisiens du côté East Side
Pas d'schmitts, gros spliff
Liasse dans les poches, bénéfice


Frère, rends-toi compte qu'on s'fait baiser
Fais pas comme tous ces grands, là-bas à compter les PC
La vie c'est dur, cher, forcément faut décaisser
En bas du bloc, tu perds des potes, t'en viens à compter les décès
Ici, ça sent la tate-pa, de ceux que l'on appâte pas
Usent des poings si y a pas d'batte, stressés quand la BAC passe
Du clan des Big Black, Notorious Big, 'Pac
Ici les flics plaquent mais tout les p'tits m'backent
400 ans, crois pas qu'la guerre elle est entérinée
J'suis venu au monde après m'être tape avec un stérilet
Petit, joue pas les archi-têtus
Crois-moi que la cité tue, on brise ton architecture
Tu piges?

7, 7-5 degrés Fahrenheit
Qu'est-ce qui garantit l'mieux ta sécu', à part un nine?
Tu vois de plus en plus de corps entourés à la craie
De Fougères à la rue Marcadet
Faire de l'argent propre pour fuir une vie sale
Soldats parisiens du côté East Side
Pas d'schmitts, gros spliff
Liasse dans les poches, bénéfice

Check, la vie d'mes reufs j'suis venu étaler
On était jeunes, on avait qu'des cahiers
À l'époque on savait pas qu'on allait détailler
Et qu'à la vue des keufs, mon pote, on allait détaler
Moi, je n'suis qu'un jeune parmi tant d'autres
En gros, je suis qu'une goutte parmi tant d'eau
Mais bon, frère, chez nous clairement la haine ça sent
Alcool et fume souvent s'assemblent, parce que nos pères sont tous absents
Putain, nos mères attendent qu'les 'blèmes se tassent
Éprouvées par un manque d'espace et la misère leur donne des spasmes
Quant à notre état c'est pire, on subit l'État et ses prix
Bienvenue dans mon état d'esprit, nigga

Lyrics licensed by LyricFind