Guy béart - Serenade a madame

Madame, Madame, n'ayant plus le sou
Je frappe à la porte de vos dessous
Faites-moi l'aumône de m'accueillir près de vous
Ouvrez-moi la porte de vos sens dessus dessous

Un petit coin parmi vos dentelles
Bien au chaud près d'une fleur d'été
Je voudrais, le temps d'une vie mortelle,
Tout ce temps m'y abriter

Madame, Madame, n'ayant plus de chez moi
Je frappe à la porte de votre chez toi
Dans ce p'tit deux-pièces, je ne me sens jamais à l'étroit
Pourvu seulement que nous soyons deux et pas trois


Un petit coin parmi vos dentelles
Bien au chaud près d'une fleur d'été
Je voudrais, le temps d'une vie mortelle,
Tout ce temps m'y abriter

Madame, Madame, n'ayant plus de clef
Sous votre dentelle, je suis prisonnier
Si votre guepière m'enferme dans un guepier
Tant pis car je l'aime bien plus que ma liberté

Un petit coin parmi vos dentelles
Bien au chaud près d'une fleur d'été
Je voudrais, le temps d'une vie mortelle,
Tout ce temps m'y abriter

Tout ce temps m'y abriter

Writers: Beart Guy

Lyrics ©

Lyrics licensed by LyricFind