Said ZOUGGAGH Jeoffrey ARNONE Hacene KHELIFA Kaddour HADADI Hicham KOCHMAN - En haut de l'affiche

En haut de l’affiche

[Refrain (*2)]
Je me voyais déjà en haut de l'affiche
Les télés, les magazines, les garde du corps
Je me voyais déjà adulé et riche
Les clips, les photos et les disques d'or

[Couplet 1: Dias/HK]
À 18 ans, j'ai quitté les gars d'mon quartier
Bien décidé à faire quelque chose de ma vie
J'avais le cœur léger et des rêves trop lourds à porter
J'voyais trop loin, j'voyais trop grand, pour moi Roubaix c'était trop petit
Ma musique, plus qu'un échappatoire, mon bon d'sortie
Grâce à elle, j'pensais qu'un jour j'pourrais m'en sortir
J'ai laissé parler ceux qui m'raillaient, les médisants
J'leur disais simplement qu'on en reparlerai dans dix ans
J'avais l'virus, la fièvre, le syndrome
Dans mes yeux ça brillait quand je tenais le microphone
Dans ma tête ça tournait, les rêves et les fantasmes
Récurrents et violents comme une crise d'asthme
J'étais contaminé et certain d'y arriver
Survitaminé, motivé et bien décidé
J'y croyais, les télés, magazines, les garde du corps
Les clips, les photos et les disques d'or


[Refrain]


[Couplet 2: Dias/HK]
Dans ma musique, j'ai tout mis, mes rêves et ma tune
J'avais la tête dans les étoiles, j'voulais décrocher la Lune
J'me voyais en train de faire le tour des Zéniths de France
Mais très vite, j'ai dû voir la vérité en face
Les concerts de quartier, les scènes bricolées
Cinq personnes dans la salle, ma tête a très vite dégonflé
Mais j'ai toujours gardé en moi la force, l'envie et la rage
Sur mes rêves, pas question d'tirer un trait, d'tourner la page
Je pensais avoir le talent, j'voulais faire la différence
Rivaliser avec les plus grands, j'voulais renverser la tendance
Mais y a quelque chose qui a foiré, j'ai jamais eu mon heure de gloire
J'ai jamais connu la lumière, j'ai pas marqué l'Histoire
Et de désillusion en désillusion
Et de déception en déception
J'ai dû rectifier l’tir, changer d’plans, d’prévisions
J'ai dû revoir à la baisse mes projets mes ambitions


[Refrain]


[Couplet 3: Dias/HK]
Et m’voilà à trente piges, toujours à faire le singe
On m'avait dit que ça passerait, que je changerais avec l'âge
Que je finirais par me lasser, par tourner la page
Qu'un jour j'en aurais marre de ma musique de sauvages
Mais j'ai toujours l'essentiel, il me reste l'étincelle
Obsessionnelle, celle qui t'envoûte, qui t’ensorcelle
Irrationnelle, la musique, mon sens, mon rituel
C'est pour la vie, pour l'éternel, et j'suis formel
J'ai trente piges et j'dois bien avouer
Que jusqu'ici rien ne s'est vraiment passé comme je l'avais pensé
Ceux qui m'raillaient y a dix ans, aujourd'hui médisent toujours
Et m'disent qu'il serait temps qu’j'concrétise un jour
Mais j'trace ma route, vaille que vaille, trop tard pour renoncer
J'crois toujours en mon étoile, ça tu peux leur annoncer
J'kiffe le son avec mes potos, le reste c'est qu’une question de temps
Un jour ou l'autre, j'leur montrerai qu'j'ai du talent


[Refrain]

Lyrics licensed by LyricFind

Wijzigen Zit er een fout in de songtekst? Wijzig hem dan nu!